Lundi 5 novembre 1 05 /11 /Nov 15:17

 

 

768 visiteurs sont venus ici en octobre, contre 494 l'année dernière pour la même période. Une belle progression.Vous êtes de plus en plus nombreux à venir vous informer de notre actualité santonnière.

 

Sachez donc amis visiteurs, pour vous informer des dernières nouvelles, que la crèche créée par Jean Marie Fontanille pour le Salon est partie de l'atelier de Pujaut où elle était en construction, vendredi 2 novembre pour prendre place au cloître St Trophime ce lundi. Opération délicate qui s'est bien déroulée, conformément au cahier des charges qui exigeait que les éléments du décor soient facilement transportables, solides et résistants, les plus légers possible et conformes aux normes de sécurité tout en restant fidèle aux principes et règles de la tradition .

Tout cela s'est passé sous l'oeil vigilant de Gérard et Yvan, membres de l'équipe du Salon, habitués à transporter les crèches du salon dans les villes où elles sont exposées.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.comMission accomplie, il reste encore de la place dans le camion qui a tout de suite pris la route de l'entreprot  du Salon.

_________________________________________

 

 

Sachez aussi que les artisans artistes cubains sont arrivés ce samedi 3 et vont se mettre au travail dès lundi pour réaliser selon leur technique typiquement cubaine une crèche en carton encollé.

 

Filiberto et Yanovski MORA ROSALES sont deux frères. Après des études artistiques à La Havane ils réalisent des projets communs à côté de  leurs créations individuelles ; artistes hybrides et pluridisciplinaires.

En 1990, période de grande crise économique cubaine, ils cherchent de nouvelles voies et commencent à faire des oeuvres moins académiques, teintées d’humour décrivant la vie sociale de leur pays.

Peintre, sculpteurs, ils aiment travailler le papier mâché, n’hésitent pas en 1998 à se lancer dans des créations grandeurs réelles : une chevrolet puis une Harley Davidson. D’autres suivront : camions, bus, saints…

Ils viennent en France en 1999 à l’invitation de l’artiste Hervé di Rosa qui leur commande 40 saints et divinités Orishas représentant la religion afro cubaine de la Santeria pour le Musée des Arts Modestes de Sète, et font un court séjour à Arles pour travailler avec le groupe Rock side of the moon.

Fili et Yani sont souvent demandés à l’étranger : Australie, Nouvelle Zélande, Singapour, Grande Bretagne, Espagne, Abu Dabi… ou ils créent des pièces toujours plus étonnantes et animent des ateliers.

On en oublie ainsi leur talent de peintre et c’est bien dommage, leurs toiles du cri de Munch interprété façon Che Guevara ou Van Gogh sont des best seller !

Joyeux et bons vivants ils habitent au cœur de la Havane Vieille où ils trouvent une source d’inspiration inépuisable.

Fili et Yani vont travailler dans le cloître Saint Trophime pendant tout le mois de novembre pour créer une grande œuvre de 5 mètres, les visiteurs pourront en voir l’évolution, jour après jour. Ils animeront aussi des ateliers pour les jeunes élèves des écoles.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

  Fili et Yani - Filiberto et Yanovski MORA ROSALES

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

La Vierge à l'enfant, qui illustre l'affiche de la 55ème édition, est l'oeuvre de Reynaldo Ingram Gonzalez.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Une crèche de  entièrement réalisée avec des feuilles de tabac roulées, sera également présentée.

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

à suivre...

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Par Salon International des Santonniers d'Arles sur Rhône. - Publié dans : Information exposition
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés