Publié le 8 Mars 2013

 

Le Santonnier Provençal thème de la 56ème édition


Défendre et valoriser le métier de santonnier

Depuis 55 ans les santonniers ont rendez-vous au Salon d'Arles pour présenter leurs créations, leur travail. A chaque édition, dans la salle du bas, réservée aux professionnels en activité, ils sont quarante environ à se retrouver régulièrement et chaque année un ou  deux sont davantage mis en valeur sous forme d'un coup de projecteur sur leur carrière et leur oeuvre.

Trop souvent encore le santon, dans la presse, les medias et l'opinion reste relégué au niveau des arts mineurs parce que populaire et transformé parfois en objet de souvenir pour touriste pressé.

Valoriser le métier de santonnier, lui donner la place qu'il doit avoir comme activité artistique à part entière tel est l’objectif fondamental du salon auquel ne répondent pas a priori les foires aux santons qui se multiplient malgré un réel succès mais qui est essentiellement commercial avant tout.

 

Le métier de santonnier n'a toujours pas la reconnaissance officielle méritée malgre celle de "Meilleur Ouvrier de France" obtenue par certains.

Malgré la notoriété et l'importance de la production santonnière qui s'exporte dans de nombreux pays, le métier qui compte pourtant en son sein de nombreux Meilleurs Ouvriers de France, n'a toujours pas obtenu la reconnaissance officielle qu'il mérite comme l’atteste son absence des programmes officiels de Marseille capitale culturelle 2013.

Pareil pour les musées, qui à l'exception de ceux spécialisés à cet effet comme celui de Château-Gombert à Marseille ou celui d'Art Sacré de Pont St Esprit, ont rarement un département qui leur est consacré.

A Marseille, les importantes collections de la Maison Diamantée  ont été remisées pour laisser place à l'opération 2013 et attendent sagement la réouverture après travaux du musée Borély consacré à l'ensemble des arts décoratifs. On attend toujours cependant le grand projet de musée consacré à l'art santonnier provençal. 

Voilà le contexte qui a conduit les responsables du salon à choisir non pas un pays étranger ni tel ou tel santonnier particulier mais le métier de Santonnier comme thème de la prochaine manifestation.

 

Un métier d’artisanat d’art qu’il est urgent de reconnaitre à sa juste valeur car il a fait ses preuves depuis sa naissance il y a déjà quatre siècles

Ainsi donc le 56ème Salon sera santonnier plus que jamais avec la salle du premier étage consacrée aux santonniers de Marseille et des villes proches qui ont vu naître ce métier qui contribue tant à la notoriété de la Provence.

Panneaux d'exposition et vitrines raconteront cette fabuleuse histoire qui s'étale sur 4 siècles puisque le premier santon identifié comme tel est connu grâce à des moules de Jean-Louis Lagnel datés pour les plus anciens de 1797(femme debout) et de 1798 (homme debout) et de 1799 (un chien). Puis, viendront entre 1802 et 1805, la Nativité :une Vierge, un saint Joseph et deux Rois mages et par la suite les métiers et personnages du petit peuple de la crèche. Lagnel a vraiment donné naissance à ce qui allait devenir un vaste engouement de toute une population pour la crèche provençale et ses santons qui aujourd’hui encore naissent dans les ateliers de 150 santonniers environ selon les estimations.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Moule et tirage de Lagnel en terre brute. Les membres et accessoires sont moulés à part et assemblés au corps avec de la barbotine.

Lagnel est le créateur du santon en mouvement dit détaché. Viendra par la suite le santon estampé à l'aide d'un seul moule avec les membres faisant corps au personnageé. Cette technique plus simple, plus rapide sera à l'origine du santon populaire et bon marché.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Nativité de Lagnel. Photo extraite  de l'ouvrage de Régis Bertrand "Crèches et Santons de Provence"

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moules et tirages de Lagnel exposés aux Atelirs Thérèse Neveu d'Aubagne

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le dresseur de belette.                          Photos extraites  de l'ouvrage de Régis Bertrand "Crèches et Santons de Provence"

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Santons de Lagnel au musée de Château-Gombert

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

 

 

 

 

 

                   et au musée Carbonel à Marseille.

Voir les commentaires

Rédigé par Salon International des Santonniers d'Arles sur Rhône.

Publié dans #Evenements

Repost0

Publié le 6 Mars 2013

 

Liliane Guiomar prêtresse de l'argile au talent exceptionnel

 

Liliane Guiomar a un talent si exceptionnel qu'on ne sait plus quel qualificatif donner à son art tant ses créations sont parfaites, d'un réalisme inégalé, une pure merveille ! La profession ne s'y est pas trompée. Elle l'a consacrée en la désignant par deux fois lauréate du renonmé concours « d’un des Meilleurs Ouvriers de France ».

Qualifiée de prêtresse de l’argile car chacune de ses réalisations est unique, sans aucun recours à un moule. Ses doigts semblent sculpter, modeler la matière d'instinct, sans aucun effort aller droit au but pour donner naissance à de purs chefs d'oeuvres. Son travail oscille entre modelage, sculpture, peinture et va bien au delà du savoir-faire propre au santonnier ou au figuriste.

Amateurs et collectionneurs du monde entier attendent sans relâche les créations de cette artiste qui participe à des expositions bien au delà des frontières de l’Europe. Du Musée national de Céramique – Sèvres à la Maison de l'Artisanat et des Métiers d'Art e passant par Monaco, ses expositions captiivent le public. Elle expose régulièrement au Salon d'Arles où elle présentait cette année les différentes formes que revêt le père Noël dans différents pays avec chacun sa tradition et ses légendes.

 

2012-11-16_19-44-09_DSC_8431_1182_Copier.JPG

2012-11-16_19-44-24_DSC_8432_1183_Copier.JPG

2012-11-16_19-44-35_DSC_8433_1184_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-44-50_DSC_8435_1185_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-45-34_DSC_8436_1186_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-46-34_DSC_8442_1187_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-46-41_DSC_8443_1188_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-46-55_DSC_8445_1189_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-47-05_DSC_8446_1190_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-47-23_DSC_8448_1191_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-47-47_DSC_8450_1193_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-48-41_DSC_8457_1194_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-48-48_DSC_8458_1195_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-49-01_DSC_8460_1196_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-49-11_DSC_8462_1197_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-49-15_DSC_8463_1198_Copier.JPG

 

 

2012-11-16_19-49-36_DSC_8466_1200_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-49-43_DSC_8467_1201_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-49-58_DSC_8468_1207_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-50-16_DSC_8470_1202_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-50-35_DSC_8472_1203_Copier.JPG

 

2012-11-16_19-51-34_DSC_8475_1205_Copier.JPG

 

2013-01-21_11-20-00_DSC_0445_1178_Copier.JPG

 

2013-01-21_11-24-39_DSC_0461_1181_Copier.JPG

 

Voilà, j'ai gardé le meilleur pour la fin !

Le 55ème Salon d'Arles a été au dire de tous parfaitement réussi. Un grand merci à tous les exposants qui ont encore une fois bien voulu participer à la plus importante de toutes les manifestations artistiques consacrées aux santonniers et aux crèches de Provence et du monde.

 

 

2012-12-01_12-39-24_DSC_9131_1208_Copier.JPG

 

 

2012-12-01_12-39-35_DSC_9132_1209_Copier.JPG

 

Un grand merci enfin à toute l'équipe du salon qui réalise un travail considérable pour installer puis démonter l'exposition mais qui s'active aussi toute l'année pour entretenir les collections et préparer la prochaine édition consacrée au métier de Santonnier de Provence, en particulier aux santonniers de Marseille pour ne pas les oublier en cette année 2013 où Marseille est Capitale Européenne de la culture.

 

 

Le Salon à l'heure du démontage :

2013-01-21_11-15-12_DSC_0432_1218_Copier.JPG

 

2013-01-21_11-18-06_DSC_0438_1212_Copier.JPG

 

2013-01-21_11-18-41_DSC_0439_1213_Copier.JPG

 

2013-01-21_11-19-31_DSC_0442_1214_Copier.JPG

 

2013-01-21_11-25-11_DSC_0464_1215_Copier.JPG

 

2013-01-21_11-27-17_DSC_0466_1216_Copier.JPG

 

2013-01-21_11-27-57_DSC_0468_1217_Copier.JPG

 

Et pour finir un grand merci aux personnalités qui apportent leur aide et leur soutien au Salon :

M. le Maire et conseiller général  Hervé Schiavetti, le conseil Municipal, M. Vauzelles Député et président de la Région PACA, M. J. Noël Guérini Président du Conseil Général, la direction du Patrimoine, des monuments historiques et les services municipaux.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Salon International des Santonniers d'Arles sur Rhône.

Publié dans #Information exposition

Repost0

Publié le 6 Mars 2013

 

Dans la salle des professionnels du 55ème Salon :

 

Jean Marie FONTANILLE

 

Esthète exigeant, l'homme a un caractère bien trempé masquant l'artiste dont la poésie est dans les mains comme dans le coeur.

Après avoir examiné tous les dossiers c'est lui que nous avons choisi pour créer une grande crèche provençale. Ce genre de commande est rare, nous l'avons fait pour encourager, susciter, soutenir la création. Pari réussi ; c'est une crèche traditionnelle et du 21ème siècle. Natif de Nîmes, dans son enfance gardoise il allait souvent vers Saint Baudile où dans une grotte proche il récupérait un peu d'argile afin de modeler des santons pour la crèche familiale.

Formation de lithographe à l'école pratique de Nîmes où il suit aux. Beaux Arts les cours de : dessins d'académie. Jean Marie débute sa vie active en 1967 dans le dessin publicitaire à Marseille. Il s'octroie cependant une grande parenthèse pour un voyage au bout du monde avec son frère et ils découvriront notamment l'Afghanistan.

Aficionado averti, l'art du santon lui arrive en 1972, à Aix-en-Provence où il rencontre Rodolphe Devouassoux.

Un santonnier poète, dit-il, "Avec les bases du métier il m'a appris une façon de ne pas regarder trop au temps passé, ni à la quantité de production où seule l'harmonieuse simplicité sans afféterie l'emporte pour faire revivre une fois par an nos grands-pères et grands-mères aux vesti pimpants devant une étable':

Dans la 2 chevaux de Rodolphe ils partent peindre les paysages mythiques de la Sainte Victoire et le vieux santonnier l'incite à se lancer dans la création de santons.

C'est à Aix aussi qu'il rencontre sa femme Elisabeth étudiante en histoire de l'art. L'héritage d'une maison de famille les ramène dans le Gard rhodanien à Cornillon, puis à Avignon avant de s'installer solidement à Pujaut. Entre temps il a convaincu son frère cadet de prendre le métier de santonnier, et comme une évidence sa femme crée de merveilleux santons habillés, et leur fille Isoline est aujourd’hui une santonnière réputée.

Philippe Brochier ( extrait du catalogue du 55ème Salon)

 

 

Certes oui, l'homme a un caractère bien trempé, mais c'est l'artiste, le coloriste, le sculpteur et poète qui force l'admiration. Provençal dans l'âme il défend la langue et les traditions et cette crèche par sa dimension artistique originale répond bien à la volonté des responsables du Salon de soutenir le travail de création des santonniers provençaux et de développer un fond de collection où le santon provençal et la crèche auront une place de choix.

Cette crèche est appelée à être exposée dans d'autres lieux, d'autres villes organisant des manifestations sur ce thème. Elle a vocation à devenir en quelque sorte l'ambassadeur de la crèche provençale.

 

2012-10-12_16-19-13_DSC_6506_450_463_Copier.JPG

       2012-10-12_15-55-18_DSC_6421_439_478.JPG   2012-10-12_16-09-21_DSC_6468_448_482.JPG    

 

2012-11-05_19-10-40_DSC_7983_532.JPG

 

2012-10-12_15-24-38_DSC_6285_404_485_Copier.JPG

 

2012-11-05_19-00-32_DSC_7966_Copier.JPG

 

2012-11-05_19-00-45_DSC_7967_Copier.JPG

 

2012-10-12_15-31-51_DSC_6330_413_484_Copier.JPG

 

2012-10-12_15-36-00_DSC_6360_1164_Copier.JPG

 

2012-10-12_15-43-08_DSC_6366_1166_Copier.JPG

 

2012-10-12_15-49-49_DSC_6387_1168_Copier.JPG

 

2012-10-12_15-52-44_DSC_6408_1171_Copier.JPG

 

2012-10-12_15-52-55_DSC_6410_1170_Copier.JPG

 

2012-10-12_15-53-08_DSC_6411_1169_Copier.JPG

 

   2012-10-12_15-59-07_DSC_6429_1173_Copier.JPG

 

2012-10-12_16-06-27_DSC_6462_446_465_Copier.JPG


   

2012-11-05_19-12-45_DSC_7995_1175_Copier.JPG

2012-11-16_19-28-51_DSC_8418_1176_Copier.JPG 

 

A suivre la suite des oeuvres exposées par les santonniers professionnels.

Voir les commentaires

Rédigé par Salon International des Santonniers d'Arles sur Rhône.

Publié dans #Information exposition

Repost0

Publié le 3 Mars 2013


 

Le Salon International des Santonniers d'Arles  souhaite mettre davantage en valeur le santon et la crèche provençale en les présentant comme des oeuvres d'art à part entière.

Il offre depuis sa création en 1958 sous l'impulsion de Marcel Carbonel une vitrine exceptionnelle à tous ses invités qu'ils soient étrangers, amateurs ou professionnels.

Les santonniers sont conviés  chaque année à exposer une ou des oeuvres sur un thème choisi, à savoir pour 2013 le métier de santonnier.

Un concours, dit du "Meilleur santon de l'année" est également organisé dans les conditions suivantes :

 

1 - Candidats

Le concours est ouvert aux santonniers amateurs et professionnels à l’exclusion des Meilleurs Ouvriers de France et des vainqueurs du concours 2011 et 2012.

 

2 - Oeuvres présentées :

Les œuvres présentées sont soit des santons en argile cuite (brute ou décorée), soit des santons habillés avec visage et membres visibles en argile.

L’utilisation d’argiles auto-durcissantes ou assimilées n’est pas autorisée.

Les accessoires éventuels sont soit en argile cuite, soit en matériaux naturels traditionnels (plâtre, bois, papier, carton, tissu), à l’exclusion du plastique et matériaux assimilés.

Les œuvres présentées doivent être des créations originales sous forme de pièces uniques.

Les œuvres présentées seront une création en terre cuite décorée représentant une composition de taille minimum 7 cm mise en scène sur un plateau de 20 par 30 cm minimum.

Elles devront illustrer le thème choisi : « le santonnier ». 

 

1000 € de récompense pour un santonnier professionnel

Afin d'encourager les créateurs à une participation plus soutenue, les responsables du Salon ont décidé de créer le prix du "Meilleur santon de l'année" récompensant un santonnier professionnel  présentant une oeuvre originale se rapportant au thème de l'année. Le vainqueur sera proclamé le jour de la cérémonie de clôture du Salon lors de la réception en mairie.

Il se verra attribuer un chèque de 1000 €.

Son oeuvre ainsi primée viendra enrichir les collections du Salon et sera présentée comme telle au Salon de l'année qui suivra et par la suite, exposée dans plusieurs lieux en France et à l'Etranger. Cette initiative contribuera à valoriser et à médiatiser le talent et le professionnalisme de chaque gagnant.


500 € de récompense pour un santonnier amateur

Un prix de 500 € sera également créé pour récompenser un santonnier amateur. Un jury composé de personnalités qualifiées extèrieures à la profession désignera les vainqueurs qui recevront également un diplôme attestant l'obtention du prix, diplôme qu'ils pourront utiliser dans leur communication comme gage supplémentaire de leur talent.

 

Les concurrents intéressés doivent prendre contact sans tarder pour s'inscrire et connaître les modalités pratiques de participation avant le 1er novembre 2013.  

(renseignements au : 06 80 34 27 77 - 06 85 90 15 43 - 04 90 96 81 47 ) 

Salon des Santonniers 3 rue Philippe Lebon 13200 Arles

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Mars 2013

 

Le 56ème Salon d’Arles aura lieu du samedi 16 novembre 2013 au dimanche12 ou 19 janvier 2014 et aura pour thème : Le Santonnier.

Ceci afin de mettre en lumière, et encore plus à l’honneur, les artistes et artisans de cet art populaire emblématique de notre Provence si injustement et scandaleusement oubliés, voire écartés, par l’année de la capitale Européenne de la culture !

Nous sommes heureux aussi de vous faire part de la création de la 1ère Foire aux santons d’Arles les 16 et 17 novembre 2013. à l’espace Van Gogh.

 

Le choix du métier de  santonnier comme  thème a pour but de valoriser le métier de santonnier l'année  où Arles est une des destinations associées à l'opération Marseille 2013 Capitale de la culture. Le métier de santonnier, sa place dans l'image culturelle de la Provence et l'importance de sa production dans l'économie régionale mérite bien d'être mis à l'honneur en raison de son rôle primordial dans l'art et la culture propre à Marseille et aux villes proches.  

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Mars 2013

 

Les oeuvres des santonniers professionnels

 

Le gardian de Camargue, thème de cette 55ème édition est particulièrement à l'honneur dans la salle des professionnels avec bien sûr la grande crèche camarguaise de la confrérie des gardians et les oeuvres des santonniers professionnels que la Camargue et ses traditions ont toujours inspirés.

 

Le salon d'Arles offre aux santonniers professionnels un lieu d'exposition unique qui fait connaître leurs créations à un vaste public d'habitués, de visiteurs de passage ou venus de loin. Une occasion unique pour  valoriser leur métier, révéler sa dimension artistique dans un haut lieu de l'architecture romane. 

 

2012-11-16_18-48-04_DSC_8299_1035.JPG

La salle des professionnels.

2012-11-16_18-47-32_DSC_8296_1034_Escoffier_Bourges_Marylene.JPG

Marylène Bourges à gauche, santons Escoffier à droite, en bas dessin de Gérard Jullien

 

2012-12-01_12-35-14_DSC_9123_1084.JPG

  Santons Escoffier

 

2012-12-01_12-35-25_DSC_9124_1085.JPG

Marylène Bourges - St Rémy de Provence

 

2012-11-16_18-51-49_DSC_8310_1037.JPG

Ecurie de Daniel Aubenas , taureaux, gaze et santons de Sylvie de Marans

2012-11-16_18-52-00_DSC_8311_1038.JPG

Florence Begni.  La tour Carbonière en bas à droite

2012-11-16_18-52-10_DSC_8312_1043.JPG

  Lise Berger de Roquevaire

2012-11-16_18-52-25_DSC_8313_1044.JPG

  Lise Berger

2012-11-16_18-52-55_DSC_8315_1045.JPG

  Lise Berger

2012-11-16_18-53-03_DSC_8316_1041.JPG

Ferrade camarguaise de Canfora Colette - Santons Colette Roquevaire

 

2012-11-16_18-54-38_DSC_8323_1040.JPG

A Gauche Rose Gelato Marseille, à droite Fouque Aix en Provence,  en bas dessin de Gérard Jullien

 

2012-12-01_12-34-41_DSC_9117_1081.JPG

Rose Gelato - Marseille

2012-12-01_12-33-58_DSC_9113_1080.JPG

Santons Fouque Mireille - Aix en Provence

 

2012-11-16_19-11-34_DSC_8358_1046.JPG

  Nativité en terre brute d'Henri Vézolles, Arles

2012-11-16_19-21-29_DSC_8390_1047.JPG

  Bandido de Gayraud d'Agnel Maillane qui a obtenu pour une scène de ferrade le  prix du Meilleur Santon 2012.

 

2012-12-01_12-30-21_DSC_9096_1073.JPG

  Bandido de Gayraud d'Agnel Maillane

 

2012-11-16_19-22-00_DSC_8393_1048.JPG

  Bandido de Gayraud d'Agnel Maillane

2012-11-16_19-22-39_DSC_8398_1049.JPG

  Tri des taureaux, Roger Jouve Luynes

2012-11-16_19-22-48_DSC_8399_1050.JPG

 

2012-11-16_19-23-00_DSC_8400_1051.JPG

Lou Pitchoun -  Isabelle Lafforgue  Nîmes

 

2012-11-16_19-53-45_DSC_8478_1053.JPG

Raphaël Raccurt Navoret Nice, prix du Meilleur Santon en 2011 

2012-11-16_19-54-06_DSC_8480_1054.JPG

  Adry Danièle Marseille

2012-11-16_19-54-11_DSC_8481_1055.JPG

  Santons de la Nouvelle France - Québec - Canada

2012-11-16_19-55-31_DSC_8488_1056.JPG

  La crèche camarguaise de la confrérie des gardians

2012-12-01_12-14-34_DSC_9050_1033_Fabienne_Pardi.JPG

Fabienne Pardi - St Cyr sur Mer 

2012-12-01_12-14-46_DSC_9051_1058.JPG

  Karine Chaix - Aubagne

2012-12-01_12-15-20_DSC_9055_1057.JPG

Henri Cavasse - Aix en Provence 

2012-12-01_12-15-25_DSC_9056_1059.JPG

  Henri Cavasse - Aix en Provence

2012-12-01_12-15-46_DSC_9058_1060.JPG

  Gilbert Orsini - Allauch

2012-12-01_12-17-11_DSC_9064_1061.JPG

  Jérome Petit - Santons Filippi - Isle sur la Sorgue

2012-12-01_12-17-38_DSC_9065_1062.JPG

  Village d'antan - Santons Le Guilhem - Jacques Prouget St Guilhem le Désert

2012-12-01_12-17-42_DSC_9066_1063.JPG

  Village d'antan - Santons Le Guilhem - Jacques Prouget St Guilhem le Désert

2012-12-01_12-18-11_DSC_9069_1065.JPG

  Village d'antan - Santons Le Guilhem - Jacques Prouget St Guilhem le Désert

 

 

2012-12-01_12-18-51_DSC_9073_1066.JPG

    Pascaud Thierry St Julien le Montagnier (Var)

 

2012-12-01_12-19-18_DSC_9075_1068.JPG

Victor, sculpteur Marseille, St Georges terrassant le dragon 

 

2012-12-01_12-19-47_DSC_9077_1069.JPG

 

2012-12-01_12-19-54_DSC_9078_1070.JPG

  Douzon Truffier - Greoux les Bains

2012-12-01_12-19-59_DSC_9079_1071.JPG

  Daniel Galli - M.O.F. - Ansouis

2012-12-01_12-29-30_DSC_9089_1074.JPG

  Liliane Guiomar - M.O.F. - Salignac

2012-12-01_12-29-34_DSC_9090_1075.JPG

  Liliane Guiomar - M.O.F. - Salignac

2012-12-01_12-29-40_DSC_9091_1076.JPG

  Atelier Arterra - Marseille

2012-12-01_12-29-44_DSC_9092_1077.JPG

  Atelier Arterra - Marseille

 

 

2012-12-01_12-31-50_DSC_9098_1072.JPG

Au mur : dessin de Gérard Jullien 

 

2012-12-01_12-37-41_DSC_9128_1087.JPG

  dessin de Gérard Jullien

 

A suivre, les figurines et sculptures typiques de Noël de Liliane Guiomar.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Salon International des Santonniers d'Arles sur Rhône.

Publié dans #Information exposition

Repost0