Le Salon International des Santonniers : un travail permanent.

Publié le 28 Janvier 2011

La vie aprés l'expo...
Une manifestation de l'importance du Salon International des Santonniers, nécessite un travail permanent. Une fois le démontage terminé dans les salles du cloître et les emballages bien contrtolés pour leur sécurité et leur étiquetage commence une toute autre activité.

 
Les retours
Si certains exposants viennent chercher leurs oeuvres d'autres ne peuvent pas le faire et nous faisons donc des circuits de retour avec au préalable des rendez vous pour ne pas trouver porte close. D'autant que cela donne l'occasion de rencontres amicales et fructueuses, et nous permet de recueillir les opinions de nos partenaires exposants. Informations précieuses et importantes pour nous qui sommes au service des artisans créateurs et qui devons donc être à leur écoute.
C'est une opération qui prend plusieurs jours et si c'est parfois contraignant, toutes ces rencontres enrichissantes artistiquement et humainement  sont un vrai bonheur de partage.

 
Long courrier...
Mercredi 26 janvier retour de Morlaix ; Guy et Yvan était partis le mercredi précédent pour aller démonter une partie de l'exposition sur les crèches provençales en bretagne. Le déchargement a pris plus de 3 heures à quatre : Christian Yvan Guy et Philippe.
Nous attendons maintenant un autre camion conduit par  notre ami et complice Gilbert Jullien, organisateur de l'exposition, qui apportera le reste de l'expo. Rappelons que celle ci était dans une salle de 1200 M2 dans les anciennes manufactures de tabac de Morlaix.
C'était la première fois qu'une exposition de crèches avait lieu dans cette ville et c'est un  succès : 10500 visiteurs et un livre d'or garni de louanges et et d'étonnements.
 
A peine déchargé le camion repart vendredi 27 avec Jocelyne Georges et Christian en Saone et Loire, à Melay pour un premier voyage avec entre autres notre grande crèche napolitaine. Il faudra y retourner pour aller chercher les crèches provençales (une vingtaine) et du matériel. Nous aurons l'occasion d'en reparler.

 
Visites
Nous avons reçu le week end (on peut dire aussi dimenchado et c'est plus joli) du 22 au 24 janvier M. Charles Tondeur et son épouse qui organisent une expo (450 crèches) à la frontière belge. Ils voulaient voir dans quelles conditions nous pourrions collaborer. Henri, Arlette et Philippe se sont occupés d'eux pendant leur séjour.
 
Nous attendons maintenant notre ami portugais , brillant artiste, Manuel Delfim avec lequel nous avons collaboré pour une trés grande exposition dans son pays il y a trois ans et qui  a de nouveaux grands projets.

 
Santé,
Robert Canut auquel nous rendions hommage n'a pas pu assister à la cloture du Salon. Hospitalisé à la Timone pour une opération importante (réussie) il est maintenant de retour chez lui à Tulette dans la Drome et déja dans son atelier qui est sans doute le meilleur remède qu'on puisse lui prescrire. Osco Robert !

 
Réunion
Pas de temps à perdre pour la prochaine expo dont nous avons déja parlé depuis longtemps et au cours des deux dernières réunions de bureau fin décembre et début janvier.
Lundi 31 janvier c'est avec le Conseil d'Administration que l'on en parle. Au programme aussi l'organistion du travail et la restructuration de l'entrepot.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Les santons de Provence à Morlaix
 

Rédigé par Salon International des Santonniers d'Arles sur Rhône.

Publié dans #Vie de l'association

Repost 0
Commenter cet article