Gayraud d'Agnel et Malaussena Daniel vainqueurs du prix du meilleur santon

Publié le 23 Janvier 2013

 

  Arles : lors de la cloture du 55ème Salon le 20 janvier 2013, Gayraud d'Agnel (professionnel) et Malaussena Daniel (amateur) obtiennent le prix du meilleur santon

 

La fête a été retardée d'une semaine en raison du lancement de Marseille 2013 capitale de la culture le 13 janvier. La messe des santonniers célébrée le 13 n'a pas pu être déplacée. Par contre le Salon a duré une semaine de plus et afermé ses portes ce dimanche 20 au soir.

Le 2ème concours du meilleur santon de l'année, sur le thème du gardian dans son environnement de travail, a inspiré  les concurrents . Des 5 professionnels participant, c'est Gayraud d'Agnel que le jury a désigné et des ( amateurs, c'est Daniel Malaussena qui a été l'heureux élu. Mais les autres n'ont pas démérité loin de là. A noter cette année la participation du public dont  le vote a été pris en compte comme s'il s'agissait d'un membre du jury.

 

2012-11-16_21-33-09_DSC_8586_764.JPG

L'oeuvre de Gauraud d'Agnel primée.

Ci-dessous les autres oeuvres du concours

2012-11-16_21-35-26_DSC_8602_771.JPG

2012-11-16_21-35-34_DSC_8603_770.JPG 2012-12-01_12-45-53_DSC_9150_760.JPG 2012-12-01_12-46-42_DSC_9158_763.JPG 2013-01-20_13-38-40_DSC_0348.JPG

Gayraud d'Agnel lors de la remise du diplôme.

 

Ci-dessous les oeuvres des amateurs :

 

 

2012-11-16_21-34-40_DSC_8599_766.JPG

La réalisation primée de Daniel Malaussena et ci-dessous les autres oeuvres des amateurs présentées auconcours

 

 

2012-11-16_21-34-08_DSC_8594_765.JPG  2012-12-01_12-47-26_DSC_9166_757.JPG 2013-01-21_11-14-06_DSC_0429_773.JPG 2013-01-21_11-14-19_DSC_0430_774.JPG

 

Mais la plupart des autres santonniers exposants ont répondu aussi favorablement. La Camargue et ses gardians ont envahi les salles romanes du cloître St Trophime en parallèle avec la célébration du 500ème anniversaire de la Confrérie des gardians.

 

Parmi les amateurs, à signaler 2 réalisations d'exception sur le thème du gardian :Gérard Cumin (Lei Santoun di Corto) qui réalise des scènes d'une vérité époustouflante et Philippe Benetti (Cintu) qui met en scène des santons dans un décor particulièrement soigné en créant lui-même bâtiments et accessoires. 

 

2012-11-16_21-36-40_DSC_8605_792.JPG 2012-11-16_21-36-49_DSC_8606_793.JPG 2012-11-16_21-37-11_DSC_8609_794.JPG 2012-11-16_21-37-18_DSC_8610_795.JPG 2012-11-16_21-37-43_DSC_8613_796.JPG

2012-11-16_21-50-27_DSC_8656_802.JPG

 

2012-11-16_22-06-17_DSC_8692_813.JPG

Un visiteur particulièrement admiratif : Vincent Ramon, président des Amis du Vieil Arles.

2012-11-16_21-56-19_DSC_8660_808.JPG

Daniel Gayraud et Gérard Cumin.

 

2012-11-16_21-38-24_DSC_8614_797.JPG 2012-11-16_21-39-06_DSC_8618_798.JPG 2012-11-16_21-39-46_DSC_8623_799.JPG

Les décors et constructions de Philippe Benetti (Cintu) et la gaze de Gayraud d'Agnel insérée dans une scène.

 

 

2012-11-16_21-45-01_DSC_8645_801.JPG 2012-11-16_21-45-36_DSC_8650_800.JPG     A noter aussi, en terre brute ces scènes de gardians et taureaux réalisées par Joël Roussin

 

2012-11-16_22-01-22_DSC_8683_810.JPG  Et aussi, le travail remarquable d'Yvonne Vancayseele, fidèle santonnière amateur habituée du Salon qui a créé gardians et costumes dans de très beaux tissus anciens.

Un grand bravo à tous les participants.

 

A suivre...

Rédigé par Salon International des Santonniers d'Arles sur Rhône.

Publié dans #Information exposition

Repost 0
Commenter cet article