Clôture du 54ème Salon International des Santonniers d'Arles

Publié le 19 Janvier 2012

 

Ce dimanche 15 janvier 2012, le 54ème salon des Santonniers d'Arles fermait ses portes. Grand jour de fête avec d'abord la messe solennelle des santonniers à St Trophime où de nombreux arlésienset arlésiennes sont venus prier en costume traditionnel. Puis réception officielle à la mairie par M. le maire bien sûr, entouré des élus municipaux et de M. Vauzelle, député et président de la Région PACA.

Dans son discours Philippe Brochier a plaidé en faveur de la création d'un lieu de mémoire pour le santon. Message reçu, mais réalisme oblige, les temps sont durs et d'autres tâches plus urgentes monopolisent pour l'heure les finances régionales. Reste que l'idée est lancée et qu'il faut commencer par là pour un jour obtenir des résultats concrets.

Mais en ce 15 janvier, la traditionnelle cérémonie de clôture a pris un tour nouveau. Après l'hommage rendu aux invitées d'honneur de l'année, les santonnières Marylène Bourges et Fabienne Leroi Pardi qui ont succédé chacune à leurs parents en reprenant le flambeau  de l'entreprise familiale, Philippe Brochier a proclamé le nom des vainqueurs du prix du meilleur santon de l'année décerné pour la première fois.  Le jury a couroné le travail d'un jeune santonnier professionnel niçois : Raphaël Raccurt-Navoret. Du côté des amateurs, la palme est revenue à Pascale Sarrazin de Fontiès d'Aude.

Pour sa 54ème édition, le Salon des Santonniers d'Arles a fait preuve d'innovation en créant ce concours afin de sensibiliser davantage les santonniers en les invitant à créer une oeuvre originale sur le thème de l'année : la bugadière et la poissonnière. Certes seulement 5 membres de la profession ont participé au concours. Pour avoir répondu à l'appel des organisateurs du salon en créant une oeuvre originale, ces 5 professionnels méritent bien les louanges de tous. Par discrétion et pour ne pas influencer le jury, leur nom n'a pas été communiqué. Ils méritent tous de chaleureuses félicitations pour leur contribution à la valorisation du santon provençal, car tel était bien le but recherché.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Le vainqueur professionnel du concours est : Raphaël Raccurt-Navoret de Nice

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Prix des amateurs pour Pascale Sarrazin de Fontiès d'Aude.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Raphaël Raccurt-Navoret à qui Philippe Brochier remet le prix du vainqueur du meilleur santon : un chèque de 1000 €

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

M. Vauzelle, député et président de la Région PACA, Philippe Brochier président du salon et M. Schiavetti maire d'Arles

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

M. Vauzelle, député et président de la Région PACA et Philippe Brochier applaudissant Fabienne leroi Pardi et Marylène Bourges, les deux santonnières auxquelles un hommage particulier a été rendu lors du Salon. toutes deux ont le mérite de poursuivre l'activité familiale reprenant le flambeau de leur père respectif.

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Le public debout chante la Coupo Santo

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

 A gauche, Marylène Bourges dans son magnifique costume d'arlésienne que sa mère a créé pour elle.

Rédigé par Salon International des Santonniers d'Arles sur Rhône.

Publié dans #Evenements

Repost 0
Commenter cet article