Liliane Guiomar magicienne de Noël au 57ème Salon d'Arles

Publié le 7 Janvier 2015

Dans la salle du 1er étage du cloître deux grands artistes sont réunis qui ont en commun de travailler l'argile directement sans utiliser de moules. Nous avons déjà présenté le travail d'Hennri Vézolles,  santonnier d'Arles, réputé notamment pour ses arlésiennes et son utilisation de terres de couleurs différentes. Il était temps avant la fermeture du Salon dimanche 11 jenvier de présenter le travail de Liliane Guiomar, à voir toutes affaires cessantes !

 

Liliane GUIOMAR

Autodidacte géniale, et surdouée

Lorsque Liliane arrive sur la planète des santons dans les années 1980 ce fut un souffle d’air frais régénérateur.

« Je ne savais même pas que ça pouvait être des santons ce que je faisais »

Autodidacte casanière dans ses chères Basses Alpes, cette surdouée instinctive et boulimique fait sa 1ère exposition à Sisteron à 19 ans. Peintures, sculptures presque tout a été vendu ! Avec pour seule référence de départ le carnet de dessin et de travail de son père carrossier, trop tôt disparu, elle s’est immergée dans l’art comme les plongeurs en quête permanente de record d’apnée !

Dés son plus jeune âge le dessin lui sert de support, sert ses rêves et son trop plein d’expressivité. Elle lit en cachette Plutarque et quelques autres auteurs inhabituels pour son âge et pour l’époque. « Quand je suis née j’avais déjà quarante ans » un rire éclate en cascade.

Elle sera ensuite une excellente peintre qui connaît très vite le succès avec ses tableaux.  Elle admire et s’inspire de Bruegel, Cranach, Bosh et les Tanagra.

Mais les circonstances la conduisent vers la sculpture ; les santonniers l’ont rapidement adoptée et admirée. Elle dépasse l’art traditionnel du santon et présentent des pièces uniques œuvres raffinées qui se classent dans le figurisme.

Le vrai tournant se fait en 1986 ; pressée par les maîtres santonniers elle présente le concours de Meilleur Ouvrier de France qu’elle obtient sans problème. Elle récidive en 2000 dans la catégorie « santons habillés » un défi de plus qu’elle remporte.

Ses expositions sont attendues, ses apparitions aussi… On l’a dit secrète mais elle est si bien dans sa maison avec son mari, son potager, sa cuisine, ses chiens son atelier et ses chevaux ; Grande cavalière elle participe aux compétitions de saut d’obstacles, dressage et endurance avec passion. Il est vrai que l’étymologie de son nom originaire de Morlaix –c’est une parente de l’acteur Julien Guiomar- signifie en breton : Digne d’un bon cheval…

Son rire qui déferle comme un torrent joyeux lui sert souvent de paravent comme une excuse de pudeur et de réserve, même si aujourd’hui elle s’ouvre davantage au public.

Appliquée, tenace avec des zestes de « folies artistiques fécondes », et toujours en recherche ; sitôt maîtrisés, une matière, une technique, un style, un genre, elle se lance dans d’autres découvertes et toujours avec succès ! Grâce sans doute a une assurance sans faille associée à ses talents.

Dévoreuse de vie, chasseresse de rêves et d’espaces, de saveurs, de couleurs, d’émotions… d’existence tout simplement. Liliane Guiomar est toujours avide de tout musique, peinture, sculpture, dessin… sans jamais se perdre dans les méandres des arts et toujours dans la certitude de lendemains prolifiques.

Liliane Guiomar n'est pas à proprement parler une santonnière même si elle crée de magnifiques nativités et personnages de crèches. Non seulement elle sculpte l'argile directement sans utiliser de moules mais encore ses doigts donnent forme à la terre à une vitesse impressionnante, tandis qu'elle vous parle, vous regarde, comme si ses mains pensaient et se mouvaient toutes seules. Elle possède un don de création exceptionnel. Le résultat de son travail est tout simplement époustouflant, regardez !

 

2014-11-14_18-58-12_DSC_7199_1600x1200_640x480_640x480.JPG

2014-11-14_19-12-02_DSC_7287_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-12-09_DSC_7288_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-12-12_DSC_7289_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-12-18_DSC_7290_1600x1200_640x480_640x480.JPG

 2014-11-14_19-12-39_DSC_7294_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-12-53_DSC_7295_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-13-02_DSC_7296_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-14-28_DSC_7307_1600x1200_640x480_640x480.JPG

La tarasque :

2014-11-14_19-15-16_DSC_7312_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-16-04_DSC_7317_1600x1200_640x480_640x480.JPG  2014-11-14_19-19-36_DSC_7333_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-20-04_DSC_7337_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-20-10_DSC_7338_1600x1200_640x480_640x480.JPG

Tartarin :

2014-11-14_19-20-24_DSC_7340_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-20-38_DSC_7343_1600x1200_640x480_640x480.JPG 

tambourinaires et danseurs

2014-11-14_18-59-32_DSC_7204_1600x1200_640x480_640x480.JPG

scènes familiales

2014-11-14_18-59-42_DSC_7205_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-00-16_DSC_7209_1600x1200_640x480_640x480.JPG

marché aux poissons

2014-11-14_19-01-07_DSC_7213_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-01-39_DSC_7216_1600x1200_640x480_640x480.JPG

2014-11-14_19-02-48_DSC_7222_1600x1200_640x480_640x480.JPG

2014-11-14_19-03-15_DSC_7225_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-03-44_DSC_7230_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-04-19_DSC_7235_1600x1200_640x480_640x480.JPG

2014-11-14_19-09-16_DSC_7267_1600x1200_640x480_640x480.JPG

Contes et mythes

2014-11-14_19-17-48_DSC_7325_1600x1200_640x480_640x480.JPG

2014-11-14_19-05-29_DSC_7239_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-06-14_DSC_7243_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-06-21_DSC_7244_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-06-28_DSC_7245_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-06-45_DSC_7247_1600x1200_640x480_640x480.JPG

familles royales

2014-11-14_19-07-49_DSC_7257_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-08-26_DSC_7262_1600x1200_640x480_640x480.JPG 2014-11-14_19-08-52_DSC_7264_1600x1200_640x480_640x480.JPG 

Les fadalins, créations nouvelles

2014-11-14_19-02-30_DSC_7221_1600x1200_640x480_640x480.JPG 

 

Le Salon est visible au Cloître St Trophime à Arles. Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h

jusqu'au dimanche 11 janvier 2015 inclus

Entrée 3, 50 euros Tarif réduit 2,60 euros

visite du Cloître XIIème et XIVème siècle et l’exposition

Gratuit pour les jeunes de moins de 18 ans accompagnés d’un parent.

Informations : 04 90 52 3192 --- 04 90 96 22 88 --- 04 90 18 41 20

santonniers.arles@orange.fr

http://salondessantonniers.over-blog.fr

 

Rédigé par Salon International des Santonniers d'Arles sur Rhône.

Repost 0
Commenter cet article